Comment filtrer et purifier l’eau insalubre en cas de crise ?

En cas de catastrophe naturelle, de guerre ou  de circonstances difficiles, la première action à entreprendre est de stocker de l’eau. En effet, cet acte de survie peut être vital. Néanmoins, le stock d’eau potable peut être altéré, volé ou consommé en totalité.

Dans ce cas, la solution serait de se munir d’un filtre d’eau. En effet, cet accessoire de survie permet de purifier l’eau insalubre pour la rendre potable. D’ailleurs, la paille à eau peut être utilisée pour boire de l’eau en pleine nature sans aucune crainte.

Par ailleurs, les survivalistes considèrent que les filtres et les purificateurs d’eau font partie des 100 premières choses qui disparaîtront en cas de crise grave.

Source d'eau potable

Purification et filtration d’eau en survivalisme

Lors des événements épouvantables, les techniques de survie peuvent sauver beaucoup de vie. En effet, certains matériels et méthodes de survivalisme permettent de gérer efficacement le besoin dans les cas extrêmes.

Parmi les objets nécessaires dans un kit de survie, l’eau potable semble la plus importante. En effet, le manque d’eau peut avoir des conséquences désastreuses.

Ainsi, les techniques de filtration et de purification d’eau peuvent permettre une agréable solution. En effet, le survivaliste opte pour la filtration d’eau grâce à un filtre à eau potable pour sa simplicité, sa portativité, son efficacité et son impact sur la qualité d’eau.

Les techniques de purification de l’eau insalubre

Tout d’abord, purifier l’eau désigne une manipulation physique, biologique ou chimique de l’eau. Cette opération peut également utiliser le rayonnement électromagnétique comme la lumière ultraviolette.

D’ailleurs, ces manœuvres permettent de baisser la concentration de particules en suspension, de parasites, de bactéries, d’algues, de virus, de champignons…

En effet, ces techniques ont pour but d’amoindrir dans l’eau la présence de la totalité des matières dissoutes provenant de surfaces variées.

Ainsi, la qualité de l’eau peut être évaluée grâce à un examen visuel.

Toutefois, il existe d’autres méthodes de purification de l’eau insalubre, comme l’ébullition ou le filtre à charbon actif. Par contre, ces techniques ne suffisent pas pour traiter la totalité des contaminants pouvant être présents dans notre eau.

L’ébullition d’eau pour survivre

Premièrement, faire bouillir l’eau permet d’éradiquer la totalité des micro-organismes présents dans l’eau. Cependant, elle ne laisse pas de résidu désinfectant pour prévenir le développement de nouveau pathogène dans le cas de stockage de l’eau.

En addition, l’ébullition n’impacte pas la présence des sédiments et des matières dissoutes dans l’eau. Ainsi, la meilleure technique garantissant la qualité d’eau est de combiner l’ébullition avec un procédé chimique ou biologique.

Des consignes à prendre en compte

Tout d’abord, il est important d’attirer l’attention que l’incapacité des filtres à filtrer les virus. Ainsi, un traitement radical d’une eau insalubre inclut une méthode chimique ou biologique et une technique de filtration.

Parmi les méthodes chimiques ou biologiques, vous trouverez l’ébullition, l’eau de javel, les tablettes de purification…

Dans le cas d’une crise impliquant une rupture ou une contamination de l’approvisionnement de l’eau, il est important de se rabattre sur les sources naturelles. Ainsi, vous devez effectuer la filtration d’eau selon les consignes de sécurité pour éviter tout incident désagréable.