Archive

Category Archives for "Survie"

Bien réussir vos vacances sous toile de tente en camping

C’est décidé, c’est année, vos vacances se passeront sous toile de tente ! Très bonne idée dès lors que vous ayez pensé à tout, ou presque. En effet, pour réussir ses vacances sous la tente, mieux vaut bien s’y préparer et s’organiser ! Voici quelques conseils…

Bien choisir son camping

Vous partez en famille ? avec de jeunes enfants ou des ados ? en couple ? entre amis ? avec votre animal ? à quelle période de l’année ? Autant de questions que vous devez vous poser pour bien choisir votre camping. De 1 à 5 étoiles, la gamme des campings est aujourd’hui suffisamment large pour répondre aux différentes attentes des uns et des autres.

Envie de repos et de nature ? Les petits campings à l’écart des grands sites touristiques ou du littoral sauront vous offrir un environnement propice à la détente. Vous avez plutôt besoin de bouger, d’occuper vos enfants et vos ados ? Privilégiez alors les grands complexes qui proposent des clubs enfants, des activités pour adolescents et adultes, des soirées à thème…

Autre point important à considérer quand on plante la tente : l’état et la propreté des sanitaires. Selon le confort que vous recherchez et le budget dont vous disposez, vos critères seront différents : nombre et qualité des équipements, eau chaude sur tous les points d’eau ou non, sanitaires chauffés ou non, laverie… Aujourd’hui certains campings proposent même des sanitaires privatifs sur votre emplacement.

Enfin selon la destination et la période de votre séjour, il peut vous être recommandé de réserver à l’avance, parfois même assez tôt pour vous garantir une place. Après de longues heures de voyage en voiture, il est bien appréciable d’arriver directement sur son lieu de vacances plutôt que de chercher en vain une petite place et finir par planter votre tente dans un endroit inconfortable, bruyant, où vos vacances commenceront mal. De plus, si vous réservez suffisamment tôt, les campings vous attribueront souvent leurs meilleurs emplacements selon vos critères. Par exemple, dans un camping proche de Sarlat en Dordogne, peut vous attribuer votre emplacement préférentiel.

Bien s’équiper

Le choix de votre tente est crucial ! Là encore, il faut se poser les bonnes questions avant de l’acheter. Si vous partez en itinérant, il vous faudra une petite tente facile et rapide à monter et démonter. A l’inverse, si vous vous installez pour plusieurs jours, voire même semaines, autant vivre dans une tente plus spacieuse, avec plusieurs chambres, un espace séjour à hauteur d’homme et un auvent. La taille dépendra bien sûr du nombre de personnes qui participent au séjour. L’offre est aujourd’hui très diversifiée permettant de répondre aux différents besoins. Dans tous les cas, il est recommandé de s’entraîner à la monter avant de partir pour ne pas s’énerver le jour J. Si vous avez déjà votre tente, il n’est pas inutile d’en vérifier l’état, s’il n’y manque rien et de la réimperméabiliser.

La liste des matériels et accessoires à emmener lorsqu’on passe ses vacances en tente dépend du confort recherché, de la durée de votre séjour, des personnes qui vous accompagnent… Les équipements essentiels restent bien sûr un bon sac de couchage, un tapis sol en mousse ou un matelas autogonflant, une glacière électrique ou non, une lampe de poche, un réchaud, quelques ustensiles de cuisine, une table et des chaises pliantes… Certains campings louent des réfrigérateurs, d’autres proposent des emplacements Premium équipés de salon de jardin, frigo top… Ces services peuvent être utiles surtout si tout ne rentre pas dans votre véhicule !

Bien s’installer

Le jour J est arrivé. Vous voici arrivés sur votre emplacement. Avant de commencer à planter les premières sardines, il est conseillé de prendre le temps de connaître votre emplacement. Etudiez son orientation pour trouver la meilleure exposition souhaitée, en tenant compte aussi des arbres autour. Observez la qualité du sol pour bien positionner votre tente notamment si le terrain est un peu en pente ou peu herbeux à certains endroits… Une fois la tente montée, ne négligez pas l’étape des ficelles qui doivent être bien tendues ; cela vous évitera de mauvaises surprises si la pluie s’invitait lors de votre séjour ! Il ne reste plus qu’à chacun de gonfler son matelas et de ranger ses petites affaires ! Et oui, des vacances en tente en camping, ce sont des vacances pour tous, c’est-à-dire des vacances où toute la famille participe aux tâches quotidiennes et prend du bon temps ensemble !

Tactical X : La meilleure lampe de poche pour la survie

Qu’est qui définit la meilleure lampe torche pour la survie ? La qualité est le critère principal, mais il y a d’autres caractéristiques à évaluer lors d’une décision d’achat, les passionnés de lampes de poche le savent.

La meilleure lampe de poche Tactical X

  • Matériaux : Aluminium
  • Poids : 200 g
  • Lumen : 700
  • Zoom: 1x – 2000x
  • 4 modes d’éclairage
  • Prix : 67$

 

Tactical X est également la lampe favorite des utilisateurs professionnels car elle offre un faisceau impressionnant et tient facilement dans la poche de votre veste.

 

Il existe quatre modes de lumière : High, Medium, Low ainsi qu’un mode stroboscopique.

On y accède par l’interrupteur latéral.

 

C’est quoi une lampe de poche de survie Tactical X ?

Une lampe de poche de survie est conçue pour une longue distance de lumière. Cette caractéristique conduit à un faisceau lumineux extrêmement concentré et très lumineux. Pour éclairer une grande surface, il faut donc avoir un poignet très souple.

 

Je peux aussi vous conseiller les lampes torches Maglite.

 

La lampe torche la plus puissante Tactical X

Certains fournisseurs essaient d’attraper des clients avec des informations trompeuses. Il n’y a pas besoin de 3000 lumens pour avoir très bon faisceau lumineux.

Pour quelle utilisation ?

L’achat d’une lampe torche doit être un choix réfléchi surtout si celle-ci va être utilisée pour de la survie. Il est important de se demander pour quelle utilisation vais-je avoir besoin de cette lampe de poche. Voici quelques utilisations de lampe de poche :

  • Pour de la randonnée en nature ou des activités de hautes montagne
  • Pour la chasse
  • Pour de la survie en nature
  • Pour de la course à pied
  • Pour de la défense
  • Pour les vacances ou le camping

 

C’est à vous de bien définir à quoi cette lampe va vous servir.

Conclusion

La lampe de poche Tactical X d’un fabricant sérieux brille jusqu’à 700 lumens. Ces lampes sont utilisées pour les services de sécurité, les chasseurs mais aussi par tous ceux qui souhaitent survivre en nature.

Prendre soin de ses pieds avant une randonnée

La randonnée est, par définition, une marche longue et plus ou moins intensive. On la pratique surtout dans la nature : en montagne, forêt ou en bord de gorges, l’objectif est, bien souvent, de voir de beaux paysages. Pour cela, on n’hésite pas à s’éloigner des sentiers battus et à se retrouver dans de petits chemins sinueux, tortueux et pierreux, qui peuvent mettre à l’épreuve les chevilles les plus habituées. Il s’agit donc de faire attention à ses pieds et chevilles avant de s’aventurer le long de ces chemins.

Quelles chaussures pour quelles randonnées ?

Tout commence par là ! Il est nécessaire d’avoir des chaussures de randonnées qui soient adaptées aux chemins que vous allez prendre. Amateurs de montagne et d’altitude, pensez à choisir une paire de chaussures qui monte suffisamment pour protéger vos chevilles. Pour les adeptes de chemins durs, voire de route, n’hésitez pas à prendre une semelle suffisamment épaisse pour que votre dos ne pâtisse pas des chocs de vos pas. Pour plus de sûreté, rendez-vous dans un magasin de sport et demandez conseil à un vendeur ; celui-ci saura vous guider dans votre achat. Renseignez-vous en amont sur les terrains que vous aller arpenter si vous avez des besoins précis, cela facilitera la tâche des vendeurs. Enfin, n’oubliez pas de faire vos chaussures avant de partir une journée ; les ampoules sont vite arrivées !

Quelles chaussures pour moi ?

Si vous avez déjà ressenti des douleurs dans les pieds, les jambes ou le dos pendant une randonnée ou si vous ressentez quelque chose au quotidien, consultez un médecin. Il est possible que celui-ci vous renvoie vers un podologue ou podologiste, qui seront capables d’analyser votre problème et de fournir les soins nécessaires. Ainsi, que vous ayez simplement besoin de semelles ou talonnettes, ou bien de chaussures orthopédiques, votre podologiste vous proposera des orthèses de qualité et totalement adaptées à vous. Cela vous permettra d’obtenir un confort optimal au quotidien, et surtout lors de vos randonnées : celles-ci seront plus confortables, moins douloureuses, et vous aurez plus de temps pour apprécier ce qui vous entoure !

Et après la randonnée ?

Lorsque votre randonnée sera terminée et que vous serez reposé, nous vous conseillons d’inspecter vos chaussures. L’objectif sera de vérifier leur usure : des cailloux ont-ils percé la semelle ? La semelle est-elle plus abîmée d’un côté que de l’autre (signifiant potentiellement un déséquilibre du pied) ? Une chaussure est-elle en meilleur état que l’autre (signifiant une pression plus importante exercée sur un des pieds) ?… Faites également le point sur votre expérience : vos chevilles ont-elle été bien protégées ? Vous êtes-vous senti confortable dedans ? Avez-vous un reproche à faire à vos chaussures ?…

Tout cela vous permettra de savoir si vous avez choisi la bonne paire de chaussures (afin de les racheter par la suite… ou non !) et si les orthèses ou conseils de votre podologiste ont été utiles et si vous vous y êtes habitué. Si par exemple vous ne vous êtes pas fait à une semelle proposée par votre podologiste, bien que celle-ci soit sans nulle doute totalement adaptée à votre problème, il est possible qu’elle ne vous convienne pas ; un rendez-vous pour l’adapter totalement à votre pied pourra ainsi être nécessaire.

Comment filtrer et purifier l’eau insalubre en cas de crise ?

En cas de catastrophe naturelle, de guerre ou  de circonstances difficiles, la première action à entreprendre est de stocker de l’eau. En effet, cet acte de survie peut être vital. Néanmoins, le stock d’eau potable peut être altéré, volé ou consommé en totalité.

Dans ce cas, la solution serait de se munir d’un filtre d’eau. En effet, cet accessoire de survie permet de purifier l’eau insalubre pour la rendre potable. D’ailleurs, la paille à eau peut être utilisée pour boire de l’eau en pleine nature sans aucune crainte.

Par ailleurs, les survivalistes considèrent que les filtres et les purificateurs d’eau font partie des 100 premières choses qui disparaîtront en cas de crise grave.

Source d'eau potable

Purification et filtration d’eau en survivalisme

Lors des événements épouvantables, les techniques de survie peuvent sauver beaucoup de vie. En effet, certains matériels et méthodes de survivalisme permettent de gérer efficacement le besoin dans les cas extrêmes.

Parmi les objets nécessaires dans un kit de survie, l’eau potable semble la plus importante. En effet, le manque d’eau peut avoir des conséquences désastreuses.

Ainsi, les techniques de filtration et de purification d’eau peuvent permettre une agréable solution. En effet, le survivaliste opte pour la filtration d’eau grâce à un filtre à eau potable pour sa simplicité, sa portativité, son efficacité et son impact sur la qualité d’eau.

Les techniques de purification de l’eau insalubre

Tout d’abord, purifier l’eau désigne une manipulation physique, biologique ou chimique de l’eau. Cette opération peut également utiliser le rayonnement électromagnétique comme la lumière ultraviolette.

D’ailleurs, ces manœuvres permettent de baisser la concentration de particules en suspension, de parasites, de bactéries, d’algues, de virus, de champignons…

En effet, ces techniques ont pour but d’amoindrir dans l’eau la présence de la totalité des matières dissoutes provenant de surfaces variées.

Ainsi, la qualité de l’eau peut être évaluée grâce à un examen visuel.

Toutefois, il existe d’autres méthodes de purification de l’eau insalubre, comme l’ébullition ou le filtre à charbon actif. Par contre, ces techniques ne suffisent pas pour traiter la totalité des contaminants pouvant être présents dans notre eau.

L’ébullition d’eau pour survivre

Premièrement, faire bouillir l’eau permet d’éradiquer la totalité des micro-organismes présents dans l’eau. Cependant, elle ne laisse pas de résidu désinfectant pour prévenir le développement de nouveau pathogène dans le cas de stockage de l’eau.

En addition, l’ébullition n’impacte pas la présence des sédiments et des matières dissoutes dans l’eau. Ainsi, la meilleure technique garantissant la qualité d’eau est de combiner l’ébullition avec un procédé chimique ou biologique.

Des consignes à prendre en compte

Tout d’abord, il est important d’attirer l’attention que l’incapacité des filtres à filtrer les virus. Ainsi, un traitement radical d’une eau insalubre inclut une méthode chimique ou biologique et une technique de filtration.

Parmi les méthodes chimiques ou biologiques, vous trouverez l’ébullition, l’eau de javel, les tablettes de purification…

Dans le cas d’une crise impliquant une rupture ou une contamination de l’approvisionnement de l’eau, il est important de se rabattre sur les sources naturelles. Ainsi, vous devez effectuer la filtration d’eau selon les consignes de sécurité pour éviter tout incident désagréable.

Comment s’équiper pour débuter la pêche à la carpe ?

Vous n’arrivez pas à vous retrouver dans la jungle d’équipement de pêche dédiée à la carpe ? Vous ne savez pas quel matériel il vous faut pour cette pêche très technique ? Vous êtes au bon endroit ! Cet article vous propose des conseils pratiques pour bien vous équiper et bien choisir l’outil indispensable pour vous initier à la pêche des carpes.

En bonus, vous allez découvrir les caractéristiques à observer si vous êtes encore débutant dans cette pratique extraordinaire. C’est important pour vous repérer et pour faire la différence entre indispensable et superflu. C’est parti !

Bien choisir sa canne à carpe

La canne à pêche est le premier équipement indispensable pour débuter la pêche à la carpe. Sans elle, vous ne pourrez pas lancer sur de longues distances, ni même de combattre efficacement les carpes. La canne à carpe est une canne à pêche particulière.

Flexible, cette perche doit être capable de résister aux effets de la flexion effectuée par les poissons. Pour être sûr de bien choisir la canne à carpe pour débutant, il faut tenir compte de :

  • La longueur : plus votre canne à perche est longue, plus elle ira loin quand vous la lancez.
  • L’action : elle renvoie au degré de souplesse de votre perche. Il existe trois types d’action : de pointe (canne rigide), parabolique (canne très souple) et semi-parabolique (canne souple). Cette dernière convient au carpiste débutant en raison de sa polyvalence.

Vous trouverez davantage de caractéristiques et de types de cannes sur le site Pêcher Malin.

Bien choisir son moulinet à carpe

Le matériel de pêche à carpe doit également avoir le bon moulinet pour attraper le poisson sans difficulté. Il s’agit de l’appareil qui se trouve sur le manche de la canne à pêche. Deux critères facilitent le choix lorsque vous êtes encore débutant dans la pêche pour la carpe. Il s’agit de :

  • La taille : il est impératif que votre moulinet ne dispose pas moins de 250 m de fil. Ce qui permet à votre bobine de conserver assez de fils allant à plus de 100 m de lancers.
  • Le frein : il faut savoir régler le frein de manière douce et progressive. Cela vous évite les décrochages durant le combat. Une puissance de 4 kg convient parfaitement pour la plupart des combats. Moulinet débrayable ou bien moulinet à frein avant ? C’est au modèle débrayable, plus facile à manipuler, qu’il faut se tourner lorsqu’on est carpiste débutant.

Bien choisir l’appât pour carpe

Il n’est pas facile de choisir les appâts spécialement destinés à la pêche de la carpe. Ils font partie du matériel indispensable de pêche à la carpe et s’adaptent aux lieux dans lesquels vous souhaitez pêcher et à la taille de la carpe que vous voulez cibler.

À côté des appâts naturels tels que les asticots et les vers, il y en a plus révolutionnaires pour répondre aux envies des pêcheurs. Appâts de carpe très prisés, les bouillettes conviennent à la pêche dans les plans d’eau fermés en raison de leur efficacité remarquable. Si vous souhaitez pêcher pour une courte durée, les pellets sont les plus conseillés. Ils ne sont pas les seuls, citons également le maïs, la noix tigrée ou encore le lupin.

Cette liste de matériel de pêche spécialement dédiée à la carpe est non exhaustive. Pour s’initier à la pêche dédiée à la carpe, il faut également tenir compte du montage, s’équiper du bon fil ou encore d’une repose canne. Avec ces équipements de base, vous êtes désormais prêt à débuter la pêche de la carpe.

Les barres énergétiques : que faut-il savoir sur ces produits !

Besoin d’énergies ? Après de gros efforts physiques, vous avez besoin de reprendre des forces ? Manque de temps pour se préparer des aliments nutritifs et énergisants permettant de récupérer de l’énergie ? Dans ces cas, la grande majorité des sportifs ou des particuliers mordus de sport consomment des barres énergétiques. Contenant une grande quantité de nutriments essentiels à l’organisme, ces produits réhydratent, nourrissent et permettent parfois d’éviter une situation d’hypoglycémie. Les barres énergétiques ou aussi appelées les barres des efforts sont des produits révolutionnaires et incontournables pour les grands sportifs. Envie d’en savoir davantage sur ces aliments ? Focus.

Les barres énergétiques, c’est quoi au juste ?

Pour ceux ou celles qui ne sont pas encore au courant, il s’agit plus précisément de compléments nutritifs qui aident à régénérer son quota d’énergie après avoir effectué un grand effort physique. Après un effort intense, la consommation de ces compléments permet une récupération rapide des énergies perdues durant l’exercice. Sachez que les barres énergétiques sont composées de principes actifs nécessaires à l’organisme. Elles sont aussi connues sous les dénominations de barres des efforts, barres protéinées ou barres d’apport glucidique. En général, les barres énergétiques contiennent une quantité élevée de glucides ou de sucres. Actuellement, il est possible de trouver différents types de barres énergétiques sur le marché. Ces produits ne sont pas tous les mêmes. Il s’agit d’une grosse erreur de penser que les barres énergétiques de telle marque sont identiques à une telle marque. Si vous souhaitez en savoir encore plus sur le sujet, vous pouvez trouver plus de détails sur les barres énergétiques ici.

 

Les barres énergétiques, des réglementations spécifiques pour leurs compositions

Pour être commercialisées sur le marché, les barres énergétiques doivent respecter certaines conditions imposées par la législation. Afin d’assurer un apport de qualité aux consommateurs, les fabricants de barres énergétiques doivent respecter certaines normes. Ces produits doivent contenir en règle générale une quantité spécifique de vitamine B1, de sodium, de glucides et autres types de minéraux. Pour un athlète professionnel ou un particulier adepte de sport, les barres énergétiques sont des produits essentiels. Afin d’offrir à ces consommateurs les meilleures barres énergétiques, les producteurs suivent des procédures de fabrication méticuleuses, réglementées et bien organisées.

Les barres énergétiques, compléments alimentaires incontournables pour une randonnée ou autre

Vous aimez pratiquer du sport ? Votre passe-temps favori est de faire de la randonnée ? Sachez qu’après une séance de sport intense ou de randonnée éreintante, consommer des barres énergétiques est indispensable. Cela permet de recouvrir les énergies perdues. Pour que le délai de récupération de vos énergies dépensées durant une activité se fasse plus rapidement, n’hésitez pas à consommer des barres énergétiques.

Après votre randonnée de bon matin, vous comptez encore aller au travail. Vous vous sentez fatigué et essouffler ? Pas de temps à perdre, une barre énergétique permet de préparer son corps à affronter d’autres activités inscrites dans son agenda journalier. Les protéines, les glucides et les lipides dans une seule barre énergétique redonneront la force et l’énergie dont vous aurez besoin pour affronter la journée.

Les barres énergétiques peuvent également être consommées avant un entrainement. Si vous souhaitez être en pleine forme pour marcher sur des kilomètres de sentiers lors de votre randonnée, une barre énergétique permet à votre organisme et votre corps d’être totalement boosté. Les sucres ou glucides contenus dans les barres énergétiques constituent des ressources d’énergies efficaces et performantes. Les muscles pourront donner tous les efforts possibles pour qu’une randonnée se passe sans soucis et sans une impression de fatigue à mi-chemin.

 

Les barres énergétiques, pourquoi est-il essentiel d’en manger ?

Lorsqu’on effectue des efforts physiques intenses, son alimentation doit figurer parmi ses préoccupations. Manger sainement et équilibré compte énormément pour disposer des énergies essentielles à un entrainement. Il est important de bien manger et s’alimenter pendant un effort physique. Si vous pratiquez souvent du sport, vous devez manger au moins cinq fruits et légumes différents au quotidien. Cependant, pour certains sportifs, une bonne alimentation peut parfois être insuffisante. Que faire ? C’est dans ce genre de situation que manger des barres énergétiques peut être d’une grande utilité et efficacité. Afin de maximiser ses énergies, sa force et son endurance dans la pratique du sport, la consommation de barres énergétiques est idéale.

Imperméabilisation et entretien de toile de tentes

L’entretien de votre toile de tente est simple. Grâce à un entretien régulier, la toile de votre tente reste imperméable à l’eau et dure plus longtemps. Il est très important de faire attention à l’entretien de la tente après votre voyage et vos vacances (et avant de ranger la tente), afin qu’elle soit toujours en bon état quand vous la déplierez pour votre prochaine aventure.

Rangez votre tente

Lorsque vous avez fini de camper et que vous rangez votre tente, assurez-vous que la toile soit sèche avant de la mettre dans son sac de rangement ! Si cela n’est pas possible sur le camping, il suffit de ramener la tente à la maison dans son emballage. À votre retour, étalez votre tente à l’extérieur pour sécher la toile avant de l’emballer correctement (ou accrochez-la sur la corde à linge si vous en avez une assez grande).

S’il pleut encore même quand vous rentrez à la maison, aérez votre tente dans un garage ou une remise avant de la ranger pour le prochain voyage. Cela empêche la moisissure d’abimer et dégrader votre toile de tente.

Nettoyage de votre tente

C’est une bonne idée de nettoyer votre tente de temps en temps si elle se salit. Il existe des produits spéciaux pour le nettoyage de votre tente qui protègent à la fois le tissu de la tente et le revêtement imperméable. Consultez les instructions pour chacun de ces produits imperméabilisant. Normalement, il s’agit de planter votre tente, de nettoyer la toile avec le produit imperméabilisant et une brosse et de la laisser sécher.

Certaines tentes plus petites peuvent être installées dans une machine à laver, mais assurez-vous de consulter les instructions d’entretien de votre tente avant de le faire car cela peut fortement l’abimer voire la détruire !

 

Imperméabilisation de votre tente

Après un certain temps, il se peut que votre tente ait besoin d’être réimperméabilisée pour qu’elle reste imperméable. Si vous constatez que la toile n’empêche plus l’eau de s’écouler, il y a alors un processus pour la rendre de nouveau imperméable. Tout d’abord, assurez-vous que votre tente fuit et qu’il ne s’agit pas seulement d’une accumulation de condensation. Si vous remarquez que votre tente s’assombrit sous la pluie, comme si le tissu absorbait de l’eau, c’est un signe certain que vous devez la protéger.

 

Si vous décidez de réimperméabiliser votre tente, assurez-vous de choisir une journée sèche. Si ce n’est pas le cas, vous devez avoir un endroit abrité, comme un garage, où vous pouvez planter votre tente et la laisser sécher. La fin de l’été est un bon moment pour réimperméabiliser votre tente. Mais le faire avant votre départ en vacances en corse, peut également être utile surtout si vous avez eu des fuites lors de vos précédentes vacances.

 

Avant de commencer, nettoyez bien votre tente – sinon le nouveau revêtement imperméable ne fonctionnera pas. Ensuite, appliquez votre imperméabilisant selon les instructions et laissez sécher. C’est important car sinon le produit s’enlèvera et votre tente ne sera pas imperméabilisée.

 

Remballez bien votre tente. Un petit conseil : roulez la plutôt que de la plier. Si vous devez quand même la plier, ne la pliez pas sur les mêmes plis à chaque fois sinon votre tente sera marquée.

Comment choisir le sac à dos approprié pour partir en randonnée ?

Un sac à dos constitue un accessoire très pratique, utilisé par beaucoup de monde dans diverses circonstances. De nos jours, il est impossible de se passer d’un sac à dos. Eh oui, petits et grands ont besoin de celui-ci, car il permet de transporter différentes choses indispensables peu importe les occasions. Vu cette utilité flagrante du sac à dos, il doit donc être choisi avec soin, surtout lorsqu’il va servir à transporter différents équipements pour une randonnée. Découvrez donc la méthode pour sélectionner le bon sac à dos en fonction de son futur propriétaire.

 

Choisir un sac à dos pour ses enfants

Souvent, un enfant utilise un sac de façon quotidienne. Par conséquent, il doit avant tout l’aimer pour ne pas s’en lasser rapidement. Laissez-lui une marge de manœuvre dans le choix du design et des motifs. Toutefois, il faut tout de même tenir compte de son confort ainsi que de la praticité du sac à dos. Celui-ci doit être adapté à la taille de l’enfant et être réglable. La présence de bretelles ou de sangle de poitrine s’avère bien pour son dos. Aussi, un enfant reste assez immature. Il est souvent maladroit. L’étanchéité du sac serait donc un plus.

 

Trouver le sac à dos idéal pour sa partenaire

Les femmes aiment aussi les sacs à dos. Ces derniers sont idéaux pour des occasions précises. Par conséquent, ils sont souvent portés de manière ponctuelle. Le mieux est d’opter pour un modèle qui correspond à la corpulence de votre partenaire. Si elle est petite, un plus gros sac lui ira mieux. Toutefois, le sac à dos doit tout de même rester réglable au niveau de la taille et des épaules. Dans le cas inverse, il ne faut pas alourdir la taille d’une femme déjà grande avec un sac tout aussi gros. Aussi, une femme est souvent accompagnée de multiples accessoires. Il est donc mieux de prévoir diverses poches à cet effet. Vous pouvez acheter un sac à dos de randonnée sur le site the-sacados.com. Ce site vous permettra de comparer les meilleurs équipements pour votre voyage.

 

Choisir son sac à dos de voyage pratique

Pour un voyage, les besoins sont souvent multiples et la distance à parcourir est longue. Il est nécessaire de disposer d’un sac à dos ample qui permet de placer ses effets personnels et des équipements de voyage indispensable comme la trousse de secours, la boîte à pharmacie, la trousse de toilette, la paille filtre à eau Lifestraw

Sachez qu’une paille filtre à eau est vraiment indispensable lorsque vous allez voyager ou seulement camper dans la forêt. Il permet de boire de l’eau de n’importe qu’elle source, qu’il s’agisse d’eau de ruisseau, d’eau du puits ou même de l’eau boueuse. Cet équipement innovant filtre toutes les bactéries et permet de boire de l’eau propre, claire et limpide.

Bref, pour en revenir au sac à dos, si vous partez loin mieux vaut tout miser sur le confort. Il est donc préférable de trouver un modèle valise que vous pourrez tirer ou un autre, à poignée. Cela rendra sa manipulation plus aisée. Il faut aussi tenir compte de la sécurité, surtout si vous voyagez avec du monde. Un cadenas ne sera pas de trop ou tout autre système sécuritaire assimilé. Il faudrait aussi le prémunir contre les aléas climatiques et le protéger contre la pluie ainsi que le soleil.

9 conseils simples pour acheter la meilleure lampe de poche EDC

L’une des parties les plus utiles de mon kit EDC (Every Day Carry) est ma lampe de poche. J’ai quelques lampes de poche, plus adaptées que d’autres pour diverses utilisations (d’autant plus que j’ai découvert ces petits chevaux peu coûteux que je continue d’acheter), mais toutes les lampes de poche ne sont vraiment pas si bonnes à porter dans votre poche tous les jours. Parce que vous ne pourrez peut-être pas trouver exactement ce que vous cherchez, vous devrez faire des compromis ici et là, en fonction de vos besoins et de votre budget. Parce qu’une lampe de poche EDC DOIT être facile à transporter, ce n’est peut-être pas la meilleure lampe de poche de survie, mais s’il s’avère que vous êtes en situation de survie et que c’est la seule lumière que vous avez, vous serez donc heureux de l’avoir avec vous.
Mes 9 conseils pour acheter la meilleure lampe torche EDC :

  1. Obtenir un bouton d’alimentation de fin au lieu du bouton latéral. Parce que je garde mes clés et un petit stylo spatial dans la même poche que ma lampe de poche, les lumières avec les boutons marche / arrêt latéraux ont tendance à s’allumer assez souvent. À moins d’être en panne, je ne remarque généralement pas que cela s’est produit jusqu’à ce que je sente que ma jambe se réchauffe. Pour cette raison, j’ai trouvé que les batteries de ces lampes de poche ne durent pas aussi longtemps. Les boutons marche / arrêt sont particulièrement mauvais si le bouton de cycle de mode est également sur le côté ou, comme dans le cas de la dernière lumière que j’ai achetée, si le capot USB ressemble à un bouton marche / arrêt, vous ne pouvez pas voir celui que vous poussez tout de suite (celui-ci est mort après un an, même si je ne l’ai pas utilisé beaucoup en raison de la stupide chose constamment dans ma poche). Certainement je ne le recommande pas.
  2. Recherchez un bon imperméable :
    Les lampes de poche sont évaluées par le code IP pour vous dire combien elles sont protégées contre les intrusions (parties du corps telles que les mains et les doigts), la poussière, les contacts accidentels et l’eau par des enveloppes mécaniques et des enceintes électriques. Fondamentalement, le code est répertorié avec des nombres dans le code dans l’ordre comme IP (indice de poussière, indice d’étanchéité, écrasement et autres). Si elle n’est pas évaluée pour l’une d’entre elles, elles laissent le vide ou mettent un X sur place s’il y a des notes après cette date. Par exemple, IPX7 signifie qu’il n’a pas été évalué pour une intrusion solide ou un impact mécanique, mais qu’il a un indice de protection contre les infiltrations de liquide [7]. L’entrée d’eau en quantité dangereuse ne doit pas être possible lorsque l’enceinte est immergée dans de l’eau dans des conditions de pression définies et l’heure (jusqu’à 1 m de submersion). Afin de ne jamais tomber en manque d’eau vous pourrez acheter une paille à eau Lifestraw qui vous permettra de purifier l’eau à 99%.
  3. Assurez-vous qu’il utilise une batterie rechargeable 18650 ou AA (ou, espérons-le, les deux) – Celui-ci est un tir mais j’ai choisi d’aller avec une lumière qui utilise une batterie au lithium rechargeable 18650 au lieu d’AA parce qu’ils ont plus du double de la tension et beaucoup plus d’ampères-heures. Ces lumières devraient également accepter deux piles CR123a mais elles ne sont pas rechargeables. Le plus gros problème avec les batteries 18650 est que vous ne pourrez pas les trouver très facilement. Les piles AA sont à peu près dans chaque maison du monde occidental et de chaque magasin d’épicerie / pièces. Le deuxième problème est qu’ils sont un peu plus gros, ce qui signifie une plus grande lampe de poche dans votre poche. Vous pouvez préférer une lampe de poche AA sur 18650.
  4. Assurez-vous qu’il soit assez petit pour votre poche. La meilleure lampe de poche dans le monde est inutile si vous ne l’avez pas sur vous quand vous en avez besoin. Une lumière avec une seule batterie AA ne devrait pas poser de problème, mais tout ce qui est plus gros peut être plus difficile. Si vous utilisez un cas sur votre ceinture, ce n’est pas un gros problème.
  5. Obtenez une lampe de poche fiable. Je vérifie TOUJOURS sur Amazon tout d’abord pour obtenir une évaluation rapide sur si quelque chose est une bonne affaire ou a des problèmes. Après cela, à moins d’acheter une lampe de poche bon marché, je vérifie toujours sur les forums Candlepower ou le Forum Flashlight.
  6. Obtenez en une avec connexion USB sur le boîtier. Certaines lampes de poche que j’ai vues qu’utilisent le 18650 n’ont pas de connexion USB. Ceci est bon pour l’étanchéité, mais cela signifie que vous devrez avoir un chargeur dédié pour votre batterie ou obtenir 18650 qui ont un connecteur USB à leur place. Faites attention à la façon dont le port est scellé. Certaines couvertures se détachent très facilement et seront bientôt perdues, ce qui ne rend plus imperméable à l’eau. Certaines des couvertures sont vraiment fragiles.
  7. Ne pas avoir un seul paramètre de luminosité. Cela peut sembler pas très important, mais ce l’est vraiment. Je n’ai pas besoin de tous les SOS ou tactiques, mais vous devez au moins avoir un mode sombre et un mode lumineux, et de préférence au moins un mode de luminosité moyenne. Une fois que vos yeux sont ajustés à l’obscurité, la dernière chose dont vous avez besoin est de vous cerner avec 1000 lumens.
  8. Vous avez besoin d’une protection solide. Malheureusement, la plupart des lampes de poche que j’ai vues ne dérangent pas d’utiliser le code IP pour cette partie, alors je cherche habituellement un boîtier métallique qui est considéré comme tactique.
  9. Enfin, considérons une ampoule LED (diode électroluminescente) Quelque chose comme un CREE XM LED ou mieux est bon.

Vous avez toutes les astuces nécessaires à la survie avec une lampe de poche.

Que faire si vous vous perdez pendant votre randonnée ou votre camping

Toutes les personnes se perdent chaque année lors de la randonnée ou du camping. Dans la plupart des cas, c’est parce qu’ils quittent le chemin prévu qu’ils devraient suivre.

D’abord et avant tout, TOUJOURS laissez quelqu’un savoir où vous allez et à quelle heure vous attendez d’être de retour. Faites-leur savoir que vous les contacterez de temps en temps et si vous ne donnez pas de vos nouvelles pendant plusieurs heures, ils peuvent venir vous chercher. Assurez-vous qu’ils comprennent l’importance d’avoir de vos nouvelles.

Un seul conseil important que je peux donner, c’est que si vous suivez un sentier, ne le quittez pas. Si vous sentez que vous devez quitter la piste établie, laissez une sorte de marqueur pour que d’autres vous trouvent. Dites-leur, dans votre marque si possible, où vous allez, et quand vous avez quitté la piste.

Faites attention aux repères de votre région et de votre carte. Faites confiance à votre carte et à votre boussole. Assurez-vous, avant de faire de la randonnée, que vous avez la carte la plus récente de la région. Lorsque vous vous réveillez le matin, prenez note sur l’endroit où le soleil se lève. Prenez note du temps avant de commencer à marcher. Si vous commencez votre randonnée à l’ouest et que vous vous promenez pendant une heure et que vous vous retrouvez perdu, alors vous savez que votre camp est vers l’est à environ une heure et vous pouvez revenir sur vos pas. Cependant, si vous faites des virages, marquez vos virages et la direction que vous avez pris.

Laissez les marqueurs partout où vous allez. Les gens ont beaucoup de façons différentes de faire cela. L’un de nos favoris est de couper les bandanas rouges ou orange en bandes et les attacher autour de branches à faible pendaison où elles sont facilement visibles.

Rappelez-vous le mot S.T.O.P., c’est un bon acronyme de ce qu’il faut faire en plein air

S = (Stay calm) Restez calme. L’une des choses les plus importantes à retenir lorsque vous vous rendez compte que vous êtes perdu est de s’arrêter et de rester calme. La panique est le pire état, car vous ne penserez pas rationnellement. Si vous vous promenez dans un état de panique, vous pouvez perdre votre sens de la direction et oubliez probablement votre environnement. Prenez des respirations profondes lentement et essayez de vous rappeler comment vous êtes arrivé là où vous êtes, afin que vous puissiez retracer vos étapes. Si vous êtes absolument certain que vous ne pouvez pas revenir sur vos pas pour revenir au camp, rester là où vous êtes et arrêter de marcher. Asseyez-vous, buvez de l’eau et réfléchissez, mais calmez-vous et gardez une attitude positive.

T = (Think) Pensez. Maintenant que vous vous êtes arrêté, vous pouvez penser à la façon dont vous êtes arrivé là où vous êtes et comment revenir. Se promener comme vous le pense n’est pas bon parce que vous pouvez vous perdre encore plus loin, et gaspiller de l’énergie.

O = (Observe) Observer. Prenez votre carte et commencez à chercher des points de repère. Trouver un point de repère et utiliser votre boussole pour réaffirmer votre emplacement pour vous aider à élaborer un plan.

P = Plan. Prioriser les besoins de votre groupe. Mangez et reposez-vous si vous le souhaitez. Après avoir regardé votre carte et votre boussole, si vous êtes confiant, vous savez le chemin à parcourir et le temps pour atteindre votre objectif avant que le soleil ne se couche, alors allez-y. Marquez votre sentier avec des bandes de tissu, des bâtons ou des tas de roches afin que vous puissiez retrouver votre chemin pour un retour à l’endroit d’où vous êtes parti. Quoi que vous fassiez, n’utilisez pas de chapelure, les oiseaux les mangent. Hansel et Gretel ont appris la manière difficile.

Si vous n’êtes pas très convaincu que votre plan est correct, maintenez-le jusqu’à ce que quelqu’un vous trouve. Si vous décidez de rester, il y a quelques choses que vous devriez vous rappeler de faire pour survivre jusqu’à ce que vous l’ayez trouvé.

Essayez de ne pas s’ennuyer. Faites des tâches mentales de choses que vous devez faire. (Ou une liste si vous avez un bloc-notes et un stylo) Des choses comme la recherche d’eau, l’établissement de signaux à trouver, la collecte de bois pour le feu. Trouver l’isolation pour l’abri et la literie. Essayez de garder tout votre équipement avec vous, lors de la randonnée. Cependant, si vous prévoyez d’avoir un camp de base et souhaitez faire des randonnées de jour, mettez toujours l’équipement nécessaire pour vous éloigner (manteau lourd, bâche, etc.), outils de survie, nourriture et eau.
Transformer la peur en motivation pour rentrer à la maison. Rappelez-vous votre famille et vos amis et utilisez toute peur que vous pourriez avoir pour vous aider à vous concentrer sur le retour vers ceux que vous aimez. Gardez votre peur en échec. Le moment où il vous contrôle, votre prise de décision va souffrir. Être seul et perdu peut être effrayant, surtout si vous regardez des films effrayants, mais assurez-vous que vous pouvez surmonter la peur, se concentrer et revenir à la civilisation en toute sécurité.
Hydratation. Une personne peut durer 3 minutes sans air, 3 jours sans eau et 3 semaines sans nourriture. L’une de vos premières priorités est de trouver de l’eau et de la protéger. La principale cause de décès pour les randonneurs ou les campeurs perdus est la déshydratation.
Survivre aux éléments est un autre facteur important. Ne pas être préparé pour le temps peut aussi conduire à la mort. Éduquez-vous sur ce qu’il faut porter et sur la sécurité dans la chaleur et le froid. L’hypothermie et l’épuisement de la chaleur peuvent venir rapidement si vous ne connaissez pas les signes. Sachez comment vous habiller correctement pour la zone dans laquelle vous vous trouvez.

Conclusion

Étudier et se souvenir de ces choses augmentera considérablement vos chances de survie si vous perdez votre chemin. Toujours rechercher et pratiquer les choses que vous avez appris pour bien les retenir. Apprendre à utiliser une boussole, quelles plantes sont comestibles et comment utiliser des pièges sont autant de choses précieuses pour apprendre à augmenter vos chances de survie. N’oubliez pas la paille à eau, elle permet de filtrer l’eau à 99%. La devise du vieux scout est un excellent conseil: “Soyez préparé”.

Recevez dès maintenant le guide ultime du Lifestraw !Télécharger mon guide gratuitement !
+
Guide officiel du Lifestraw
Recevez le guide officiel du Lifestraw ! Attention ce guide entièrement gratuit est accessible en version limitée ! Ne tardez pas !
Je reçois mon guide !